Les six leviers de la posture leadership - Chevalliance

Le leadership se développe à partir de qui vous êtes vraiment. La seule recette qui prenne sont les ingrédients de votre personnalité. Chaque style est donc différent. Les leaders ont cependant en commun 6 clés de constances.

1 – Intelligence relationnelle :

L’intelligence relationnelle permet que vos collaborateurs et vos équipes tirent leur confiance en eux de votre confiance en vous. La méthodologie particulière de l’équicoaching vous fait évoluer en toute bienveillance et discrétion. Par son besoin de congruence, le cheval vous permet d’augmenter votre qualité relationnelle afin que la confiance s’installe. Passer d’un discours intellectuel à un discours relationnel est une des plus importantes clés d’un leadership bientraitant. Aussi difficile qu’une situation puisse être, une communication cohérente peut prendre place et toucher des points de discorde sans que la qualité relationnelle en soit impactée. Le coaching se fait en situation réelle par le ressenti et vous pouvez aisément transposer ces acquis dans votre quotidien professionnel.

Notre mission est de vous aider à mieux identifier votre capacité à influencer, à inspirer votre entourage en manifestant votre talent à vous impliquer dans vos relations professionnelles et à vous exprimer clairement. Eviter la violence en cas de désaccord, favoriser les échanges avec agilité, prendre plaisir aux partages et faire en sorte que tout le monde se sente bien.

2 – Le pouvoir de la vision

Tous les chemins mènent à Rome ! La vision permet de gérer les surprises comme les étapes. Parce que le progrès n’est pas linéaire et que l’imprévu fait partie de la vision globale d’un leader, le coaching facilité par le cheval permet de développer notre capacité à repérer les opportunités de l’environnement pour atteindre la destination. Cette clé d’un leadership bientraitant permet de mieux gérer la situation et les personnes impliquées.

3 – Prendre le temps de s’impliquer

You never get a second chance to make a good impression ! Le leader fédère et pour cela il faut prendre le temps et écouter … pour être écouté ! Aller vite est contre productif en termes de relations. Apprendre à être attentif aux réactions de vos collaborateurs et adapter votre comportement en conséquence rassure et crée l’adhésion. Vous avez besoin de connaître les personnes qui travaillent avec vous pour les motiver. Votre motivation est un moteur qui signifie énergie, reconnaissance des autres dans la place qu’ils occupent.

 4 – Prendre du recul

Savoir s’occuper de soi pour s’occuper des autres. Pour mener il faut savoir prendre des décisions difficiles pour le bien-être de tous. C’est en prenant de la hauteur que l’on est à même de voir comment sauvegarder le groupe et/ou éloigner une menace – voir se sacrifier. Le leadership est affaire de situation et le leader l’est dans une situation donnée. Prendre du recul pour permettre aux autres de prendre cette place offre des ajustements situationnels.

 5 – Oser prendre des risques

Sur un parcours il y a des trous et des bosses et prendre des risques est inévitable pour suivre des chemins de traverse ou trouver des solutions inédites permettant de poursuivre une tâche.

Se montrer humain en prenant le risque de dire ses doutes, ses incertitudes, ses envies, ses désirs, démontre que nous sommes tous des êtres vivants avec un cœur qui bat.

S’enfermer dans l’image d’un chef qui sait tout et qui prend tout sur lui est plus inquiétant que rassurant. Se montrer fort sans domination, sensible sans être émotif rassure et fait partie d’une communication charismatique bien traitante.

6 – Augmentation du résultat

The right man at the right place. Tout l’art de mener est de trouver cette fraction du possible dans le ni trop, ni trop peu, et que cela soit dans l’énergie ou dans le calme. Privilégiez la valeur de l’humain. Evaluez la puissance de votre intention et plus vous serez dans le bon rythme, plus vous augmenterez le résultat de votre entreprise. Cela dépend d’une bonne évaluation de l’offre et de la demande au bon endroit et au bon moment. Si l’homme est la musique, le cheval est le rythme et il vous aide à trouver cet équilibre.